L'art du pop up

Apprenez à créer des pop up books & livres animés

Catégorie : Tutoriel (Page 3 sur 3)

Accordéon - à la verticale

TUTO : faire une reliure en accordéon

La reliure en accordéon est simple, jolie et très pratique. Relier en accordéon permet de :

  • regrouper ses travaux, exercices, essais de pop up;
  • faire un livre de démonstration, à présenter lors de salons d’édition;
  • fabriquer un bel objet et se faire plaisir

Matériel à utiliser

Le matériel nécessaire est assez basique :

  • les outils de base pour couper, coller, plier
  • papier du même format que les pages à assembler
  • les pages à assembler

Préparer les bandes de collage

Pour relier en accordéon, on assemble les pages du pop up via des bandes de papier. Ces bandes font office de charnières entre les pages.

En pratique :
  1. On place les bandes dans la longueur de la page, même taille que les pages à assembler
  2. On trace des bandes de 4 cm de large, avec une marque à mi largeur (2 cm)
  3. On découpe chaque bande
  4. On marque et on plie les bandes au milieu
Traits tous les 2 cm / 4 cmMarquage du pli avant la coupe
Bandes coupéesBandes pliées

Assembler les pages

On met les pages dans l’ordre, puis on prend les deux premières pages.
 On encolle le bord extérieur à l’arrière de la 1ère page, on colle la languette. On veille à avoir les tranches de la page et de la charnière bien parallèles. On peut se repérer avec une feuille à carreaux. On presse la zone de collage pour avoir une bonne adhérence.
Collage en cours
On encolle la languette, puis on y colle la 2ème page, on veille au parallélisme et on presse le tout.
On vérifie le collage en dépliant l’accordéon. Et on recommence avec les pages suivantes.

Résultat et dernières astuces

On obtient un accordéon assez sympa à déplier (bon, ça dépend fortement de la qualité des pop up 😉 ) et qui est très efficace visuellement.
Accordéon - à la verticale
Dernière astuces :
  1. Préparez un stock de languettes dans les différents formats de pages pour gagner du temps.
  2. Utilisez de la colle en bâton pour une finition propre et un travail simple.
  3. Faites vos exercices en 2 couleurs : une couleur pour la page, une autre couleur pour le pop up et la reliure. L’alternance des couleurs fera son petit effet.
  4. Regroupez vos essais par thèmes : essais d’angles; plis parallèles; roues; tirettes; sujet « A »; sujet « B »
  5. Racontez une histoire tout au long de l’accordéon
A vous de jouer !
Vous pouvez commencer avec les différentes grenouilles !
Accordéon - à plat
Pierre, papier, ciseaux... accordéon !Pierre, papier, ciseaux... accordéon ! (2)

TUTO : Comment faire pour préparer les pages support d’un livre pop up

Aujourd’hui on va voir comment préparer les pages support pour créer un livre pop up.

Préparer les pages support, ça veut dire quoi au juste ? Je parle de fabriquer les pages qui serviront de base au pop up – que ce soit une scène de pop up complète ou simplement un essai de pli de pop up. Avoir un stock de pages prêtes à l’emploi permet de faire ensuite du pop up sans s’arrêter entre chaque essai.

La taille et son importance

Pour les exercices, je conseille d’utiliser un format de page A5 (= A4 coupé en 2). Soit on trouve des feuilles au format A5 (en bloc canson par exemple), soit on doit les couper. Si c’est pour faire un livre fini, mieux vaut les couper à partir d’A4: le bloc laisse une bande de colle de 3-4 mm, pas super pour la finition.

Pour couper

Les plus chanceux, les mieux équipés, ont une cisaille (ou massicot) : dans ce cas, il suffit de régler la butée sur le format A5, de couper, vérifier que la taille est bonne puis couper plusieurs feuilles : on aura une réserve.

Je déconseille la rogneuse (vous savez, c’est une sorte de lame de cutter qui glisse le long d’une règle coulissante) : bien souvent on n’a pas de butée pour la mesure, et en plus on risque de massacrer sa feuille en cas de bourrage. Une cisaille offre une coupe plus nette et plus sûre que la rogneuse.

Pas de cisaille ? Pas de soucis ! Avec une règle en acier et un scalpel (ou cutter), vous vous en sortirez. Vous marquerez le milieu de page en haut et en bas au crayon à papier (ou avec le scalpel) avant de couper au cutter avec la règle. C’est une erreur de tracer au crayon toute la ligne à découper : ça ajoute une étape de gommage des traits, salit la table de travail et risque d’abîmer le papier.

Plier proprement la page au milieu

Ici aussi, on va éviter les traits :

  • un point au crayon de bois au milieu, en haut et en bas
  • ou alors une petite marque de plioir
Ensuite, on marque avec le plioir et la règle. En marquant le pli, on écrase le papier, sans abîmer sa surface. On utilise une règle en plastique ou en bois, pour ne pas user le plioir sur du métal trop dur.
Enfin on plie le papier. On garde la règle le long de la marque, on utilise une page de brouillon pour couvrir le pli et on aplatit bien le papier au plioir. Ça évite le lissage (brillant) du papier.
plier : le long de la règle, avec une page de protection et le plioir

aplatir : avec une feuille de protection et le plioir à plat

Nos pages sont prêtes, on peut faire du pop up !

Je recommande de se faire un stock de 5 à 10 pages prêtes à l’emploi. Comme ça on peut faire plein de tests à la suite 🙂

Quel papier utiliser en pop up book ?

Dans l‘article précédent, on a abordé le matériel, il reste le papier : comment le choisir, sur quels critères ?

C’est parti !

Papier pour le pop up

Papier pour le pop up

Comment choisir le papier

Le papier doit présenter un équilibre entre différentes caractéristiques :

  • solide, pour tenir les formes, ne pas casser ni se déchirer au niveau des plis
  • assez souple, pour réaliser des montages courbes
  • pas trop épais, pour avoir un livre fermé de taille raisonnable
Ce sont les principaux critères. Evidemment, un papier clair est plus pratique pour tracer qu’un papier noir où l’on verra les traits difficilement.
Pas de carton, trop épais et pas assez souple sur les plis. Pas de papier de récupération (emballages…) car on n’est pas sûr de retrouver le même (épaisseur, couleur) et le fini est plutôt cheap; sauf si l’on cherche cet aspect récupération, recyclage.
Le papier idéal est donc le canson (ou équivalent), entre 180 et 240 grammes par m². Il faut essayer les différents grammages pour trouver celui qui nous va le mieux. Un papier épais est difficile à utiliser pour de petits plis mais fonctionne très bien pour la page support et des pièces avec des plis relativement grands. A tester soi-même.

Mes papiers de pop up

J’utilise 3 grandes sortes de papier :
  • du papier blanc en bloc (180 grammes par m²)
  • des grandes feuilles de papier, en blanc et couleur (220 à 240 grammes par m²)
  • du papier coloré en bloc (10 couleurs différentes, 160 grammes par m²)
Le papier blanc est très pratique pour dessiner, colorer et faire des essais rapidement. On peut gommer et corriger le dessin sans soucis. On peut aussi l’utiliser pour imprimer des modèles.
Bloc de papier Canson coloré

Bloc de papier Canson coloré

Le papier coloré sert pour des pop up plus vivants : la couleur donne de la chaleur, de la vie aux volumes. On peut fabriquer une grenouille avec seulement du papier rouge et vert.
Les couleurs du bloc sont des couleurs de base : si on prend deux couleurs au hasard, on a de grandes chances que l’association soit jolie.

Le format du papier

J’achète des blocs au format A4 (21 x 29.7 cm). Je prends des blocs car je trouve ça plus pratique qu’une pochette avec des feuilles. L’inconvénient, c’est qu’un coté (tranche) de la feuille présente des traces de colle (mais c’est facile à enlever).

Blocs de papier Canson blanc pour le pop up

Blocs de papier Canson blanc pour le pop up

J’utilise aussi des blocs au format A5 (la moitié de A4 : 14.8 x 21 cm). Pourquoi ce format ?

Le papier en A5 sert de page support au pop up. Plié en deux, on obtient un format carte postale, à envoyer par courrier à ses proches 🙂
L’A5 permet de faire un petit pop up en milieu de page. On ne fera pas des scènes de fous comme un château attaqué par 300 soldats avec des dragons dans le ciel. Désolé de vous refroidir ! Par contre on pourra faire un dragon, ou un chevalier, ou un donjon … ou une grenouille.
Avec l’A5 on peut apprendre sur de petits pop up, pour ensuite occuper tout l’espace d’un A4 ou A3.

Les autres papiers

On peut utiliser d’autres papiers, selon ses envies et le style de pop up :

  • papier imprimé japonais
  • papier gaufré
  • vieux titres & bons de banque
  • carte routière
  • … tout autre papier imprimé
La seule limite est l’imagination. Ces papiers servent à décorer, on doit conserver un papier épais (180 grammes) pour la structure du pop up. On collera donc ce papier de déco sur un canson pour la tenue du pop up.
Le dernier papier utilisé est le calque. Il sert bien sûr pour reproduire des formes et dessins (associé au scotch repositionnable). Il peut aussi servir d’élément décoratif : sa transparence permet de jouer sur des effets de lumière dans le pop up. A essayer pour représenter des fenêtres par exemple.

Acheter ses premiers papiers

Si vous hésitez encore sur le papier, achetez ceux-ci pour débuter :

  1. le papier Canson blanc, 180 grammes par m², au format A4 en bloc ou pochette : coupez la feuille en deux  format A5, une moitié sera la page support, l’autre moitié servira à découper les pièces
  2. le papier calque : pour reproduire les dessins sans se fatiguer à redessiner à l’identique

Et surtout, dès que vous avez le papier, essayez ! Lancez-vous dans le pop up !

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des tutoriels et des nouveaux articles sur l’art du pop up !

Adresse mail : 

Page 3 sur 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén