L'art du pop up

Apprenez à créer des pop up books & livres animés

TUTO : Comment faire pour préparer les pages support d’un livre pop up

Aujourd’hui on va voir comment préparer les pages support pour créer un livre pop up.

Préparer les pages support, ça veut dire quoi au juste ? Je parle de fabriquer les pages qui serviront de base au pop up – que ce soit une scène de pop up complète ou simplement un essai de pli de pop up. Avoir un stock de pages prêtes à l’emploi permet de faire ensuite du pop up sans s’arrêter entre chaque essai.

La taille et son importance

Pour les exercices, je conseille d’utiliser un format de page A5 (= A4 coupé en 2). Soit on trouve des feuilles au format A5 (en bloc canson par exemple), soit on doit les couper. Si c’est pour faire un livre fini, mieux vaut les couper à partir d’A4: le bloc laisse une bande de colle de 3-4 mm, pas super pour la finition.

Pour couper

Les plus chanceux, les mieux équipés, ont une cisaille (ou massicot) : dans ce cas, il suffit de régler la butée sur le format A5, de couper, vérifier que la taille est bonne puis couper plusieurs feuilles : on aura une réserve.

Je déconseille la rogneuse (vous savez, c’est une sorte de lame de cutter qui glisse le long d’une règle coulissante) : bien souvent on n’a pas de butée pour la mesure, et en plus on risque de massacrer sa feuille en cas de bourrage. Une cisaille offre une coupe plus nette et plus sûre que la rogneuse.

Pas de cisaille ? Pas de soucis ! Avec une règle en acier et un scalpel (ou cutter), vous vous en sortirez. Vous marquerez le milieu de page en haut et en bas au crayon à papier (ou avec le scalpel) avant de couper au cutter avec la règle. C’est une erreur de tracer au crayon toute la ligne à découper : ça ajoute une étape de gommage des traits, salit la table de travail et risque d’abîmer le papier.

Plier proprement la page au milieu

Ici aussi, on va éviter les traits :

  • un point au crayon de bois au milieu, en haut et en bas
  • ou alors une petite marque de plioir
Ensuite, on marque avec le plioir et la règle. En marquant le pli, on écrase le papier, sans abîmer sa surface. On utilise une règle en plastique ou en bois, pour ne pas user le plioir sur du métal trop dur.
Enfin on plie le papier. On garde la règle le long de la marque, on utilise une page de brouillon pour couvrir le pli et on aplatit bien le papier au plioir. Ça évite le lissage (brillant) du papier.
plier : le long de la règle, avec une page de protection et le plioir

aplatir : avec une feuille de protection et le plioir à plat

Nos pages sont prêtes, on peut faire du pop up !

Je recommande de se faire un stock de 5 à 10 pages prêtes à l’emploi. Comme ça on peut faire plein de tests à la suite 🙂

Précédent

Résultats du concours oh pop-up

Suivant

TUTO : faire une reliure en accordéon

  1. Maloso

    Hola Pascal!

    Merci pour ce tuto, notamment le lissage du papier que je ne connaissais pas.

    Préparant les pages supports,peut-être serait-il bon de préciser un grammage minimum ?
    200grs ?

    Bien à toi

    • pascal

      Hey, ça fait plaisir de te voir par ici ! Vous êtes bien rentrés de Cultures maison ?

      Pour le grammage, il n’y a pas de réponse valable à tous les coups.
      Si c’est pour une carte postale, 180, 200, 220 grammes ça ira sans problème.

      Si c’est pour un livre et que les pages sont collées entre elles, alors on peut descendre à 160 grammes :
      à la louche, coller 2 pages de 160 grammes, ça équivaut à du papier de 320 grammes, bien rigide.

      J’utilise en général du papier de 180 grammes, comme pour « Pierre papier ciseaux » et « Bearded Lady ».

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén